Mise à jour le 09 févr. 2024

Laboratoire junior REcherche sur la FOrmation Professionnelle (REFOP)

Le laboratoire junior (LJ) est une structure temporaire portée par des doctorant.e.s, avec un appui (scientifique, organisationnel, financier …) du laboratoire auquel il est adossé (ici, le laboratoire ECP). Il vise à promouvoir la formation des doctorant.e.s et favorise leur inscription, par la recherche collaborative entre pairs, dans les problématiques et politiques du laboratoire.
REFOP (REcherche sur la FOrmation Professionnelle) est un laboratoire junior créé en 2023 par des doctorant.e.s du laboratoire ECP pour une durée de 3 ans. Le projet scientifique du Laboratoire Junior REFOP porte sur les conditions de l’entrée et du maintien dans la formation professionnelle. Il s’agira de questionner à la fois ce qui fait levier dans la persévérance des formé.e.s, et ce qui peut faire obstacle à cette entrée ou ce maintien en formation professionnelle. Le LJ REFOP a signé une convention de partenariat avec le GIPAL (Groupement d'Intérêt Public de l’Académie de Lyon). Cette convention permet aux membres du LJ d’avoir un accès privilégié au réseau des Greta comme terrains pour nos recherches. C’est l’accès à 165 lieux de formation (répartis en 5 GRETA CFA et sur les 3 départements de l’Ain, la Loire et le Rhône), 12 600 stagiaires et apprenti.e.s et plus de 700 formations, qui nous est donc facilité. Les travaux de recherche conduits au sein de ce LJ se structure autour de 4 axes, détaillés ci-après. 
Axe 1
Objet de recherche 
Dans quelle mesure le sentiment d'efficacité personnelle de l’apprenti.e (SEPA) et les soutiens sociaux perçus (SSP) en formation et en entreprise influencent la persévérance des apprenant.e.s ?

L'axe 1 cherche à comprendre les facteurs de persévérance d’apprenantes empruntant des trajectoires atypiques en formation professionnelle.
Le nombre de travaux s’intéressant aux parcours professionnalisant au prisme du genre est à déplorer. Au regard des obstacles que les apprenant.e.s rencontrent durant leur parcours, s’engager en formation suppose de persévérer. La littérature scientifique nous enseigne que le coût psychologique et social des apprenant.e.s en formation atypique est particulièrement élevé, et de manière encore plus prononcée pour les filles. Alors, comment expliquer que certaines persévèrent ? Le SEP et le SSP sont des déterminants de la persévérance. C’est pourquoi, dans le cadre de la théorie socio-cognitive (Bandura, 1986), nous nous intéressons au SEP et au SSP en entreprise et en centre de formation à l’aune des rapports sociaux de sexe.

Équipe de recherche
Caroline CHAMBON (caroline.chambon@univ-st-etienne.fr)
Orlane LE QUELLEC (orlane.le-quellec@univ-lyon2.fr)
Dylan RACANA (dylan.racana@univ-lyon2.fr)
Sarah SAGUETON (sarah.sagueton@univ-lyon2.fr)
Axe 2
Objet de recherche 
En quoi la dimension praxéologique de l'activité en situation professionnelle participerait au maintien en formation ?

Cet axe vise plus particulièrement l'analyse de l'activité des formateur·trice·s et des apprenti·e·s en formation de métiers de bouche. Il s'agira de savoir en quoi l'apprentissage par la pratique sur plateau technique permettrait le maintien en formation en première année de CAP. Notre approche s'inscrit dans le cadre épistémologique de l'analyse de l'activité (Clot) et de la didactique professionnelle (Pastré; Mayen; Vergnaud), en questionnant les liens entre didactique et ancrochage scolaire (Audenet-Verrier), en cherchant la place de l'apprentissage par/pour le geste professionnel dans la formation.

Équipe de recherche
Frédéric CARTON (frederic.carton1@univ-lyon2.fr)
Sébastien DARNE (sebastien.darne@univ-st-etienne.fr)
Mathilde DESANY (mathilde.desany@univ-lyon2.fr)
Coline RODET (coline.rodet1@univ-lyon2.fr)
Christel TOURAILLE (christel.touraille@univ-lyon2.fr)
Lihan YU (lihan.yu@ens-lyon.fr)
Axe 3
Objet de recherche
Du décrochage scolaire au retour en formation : Enquête sur le dispositif prépa-apprentissage

L'axe 3 s’intéresse au dispositif prépa-apprentissage, visant à préparer des jeunes de 16 à 29 ans - ayant un profil de “décrocheur” pour une majorité d’entre eux - à réussir leur entrée en apprentissage. Notre intérêt se porte sur les pratiques pédagogiques conduites au sein de ce dispositif, et les logiques d’action qui leur sous-tendent. Quelles stratégies pédagogiques sont mises en place par les formateurs au sein du dispositif prépa apprentissage pour faire face au rapport distant de leur public de formés à la chose scolaire ? Nous avons conduit plusieurs observations au sein d’une session prépa apprentissage SAS SPEED (9 semaines) à Gleizé (GRETA CFA du Rhône). Nous envisageons de poursuivre notre enquête par des observations complémentaires au sein d’une nouvelle session courant 2024.

Équipe de recherche
Camille BOINO (c.boino@univ-lyon2.fr)
Die MBAYE (d.mbaye@univ-lyon2.fr)
Prescillia MICOLLET (p.micollet@univ-lyon2.fr)
Nathalie MONGUILLON (nmonguil@gmail.com)
Sidonie VACHER (sidonie.vacher@univ-lyon2.fr)
Chen WANG (chen.wang5@univ-lyon2.fr)
Axe 4
Objet de recherche
Étude comparative de la formation professionnelle dans trois pays différents: Chine - France - Suède: Quels sont les enjeux et les conséquences de l'évolution de la formation professionnelle dans une perspective socio-historique?

L'axe 4 conduit une étude comparative de la formation professionnelle dans trois pays différents: Chine - France - Suède. S'appuyant sur une approche socio-historique, notre travail a pour but d'articuler les trois autres axes et d'établir le contexte de la recherche. Nous effectuons une analyse comparative des politiques et des réformes éducatives, des dispositifs mis en place, de l'organisation sur le territoire et la réalité de terrain des acteurs éducatifs, depuis les années 70 dans chaque pays investigué. Nous identifions les conséquences et les enjeux socio-historiques concernant la formation professionnelle. La documentation, l'étude comparative, des entretiens qualitatifs avec des praticiens et chercheurs experts du sujet, constituent les principales méthodologies de notre recherche.

Équipe de recherche
Alicia BUISSONNET (a.buissonnet@univ-lyon2.fr)
Lei LUO (lei.luo@univ-lyon2.fr)
Annie TWENGSTROM (a.twengstrom@univ-lyon2.fr)
Yujie YUAN (yujie.yuan@univ-lyon2.fr)